revenudebasesynthese
0 %
de la population française vit sous le seuil de pauvreté (850€)

Combattre la pauvreté

Parce qu’il est versé directement à chaque individu, le revenu de base permet de corriger de la façon la plus directe possible le caractère principal de la pauvreté : le dénuement matériel.

0 %
des étudiants vivent avec moins de 400€ par mois

Protéger les jeunes

Plus d’un jeune sur deux est obligé de travailler pour financer ses études. Grâce au revenu d’existence, les jeunes pourront construire leur parcours librement, et se consacrer réellement à leurs études. Le travail salarié nuit au travail scolaire. Aussi, ils seront plus autonomes vis-à-vis de leurs parents et moins soumis aux pressions familiales dans le choix de leurs études.

0 %
des personnes bénéficiaires du RSA ne l'ont pas demandé

Combattre l'idée d'assistanat

Parce qu’il est versé automatiquement, sans que l’on ait besoin d’en faire la demande, le revenu de base élimine tout problème de non-recours. Parce que son montant est fixe et assuré, le revenu de base met fin à l’insécurité des personnes aux revenus précaires : il représente un fondement stable pour envisager l’avenir. Parce qu’il est versé à tout le monde, le revenu de base abat la frontière qui sépare ceux qui bénéficient des minima sociaux de ceux qui n’en bénéficient pas. Le revenu de base n’est ni une aumône ni une assistance, c’est un droit universel qui profite à tous.

0 %
des français se déclarent très peu épanouis au travail en 2012

Choisir son travail et s'épanouir

Grâce au revenu d’existence, il devient plus facile de refuser un travail que l’on juge inintéressant, insuffisamment payé voire indigne. La survie matérielle étant assurée, chacun peut prendre le temps de choisir l’organisation du travail qui lui convient le mieux. Puisque la peur du licenciement diminue, il devient également plus simple de négocier de meilleures conditions de travail. Le revenu de base peut être le moyen d’une coopération renforcée entre employeurs et travailleurs.

3 critères du revenu de base

Une somme plus forte

Nous devons nous assurer que les plus démunis ne soient pas perdants par rapport au système fiscal et redistributif actuel. Il serait irresponsable d’instaurer un nouveau système qui aggraverait les inégalités que nous avons pourtant dénoncées plus haut.

Venir à bout de la pauvreté

Nous souhaitons qu’un maximum de personnes puissent dépasser le seuil de pauvreté. Il ne faut pas seulement veiller à ce que les inégalités ne s’aggravent pas, mais il faut surtout tendre à la réduction de ces inégalités.

Ne désavantager personne

Si les plus démunis ne doivent pas l’être davantage, les classes aisées ne doivent pas se retrouver lésées par le nouveau système. La pression fiscale de ce système, notamment, doit être équitablement répartie pour assurer une plus grande justice sociale.